Publié le 7 Août 2013

Je vous chuchotte à l'oreille que l'astilbe «  thunbergii strauss ostrich plume » est l'une de mes plantes chouchoux.

  1-astilbe thunbergii strauss ostrich plume (800x470)

 

Quelle est romantique avec ses longues plumes d’autruche caressant librement les vents  


 Captive et séduisante, elle ensorcèle.    


C’est comme si  chaque épis floraux nous envoyait  des ondes de tendresse


Que moi- même, le visiteur ou  promeneur attrapons  à pleines mains.


Rose gracieux,  symbole de la symbiose,


 Couleur de la féminité et de son apothéose

,

Avec l’astilbe thunbergii Ostrich plume dans mon jardin, je  vois la vie en rose.

 

1-astilbe thunbergii


 

Elle  ne passe jamais inaperçue lorsqu’en floraison.   Comme toute vedette, elle a quelques caprices qu’on lui pardonne facilement :   un sol riche, meuble, légèrement acide  et une ombre légère.  Mon expérience avec cette vivace  me démontre qu’en plein soleil elle aura de très grands  besoins en eau. Elle tolère l’ombre complète, mais elle y boudera et n’y fleurira pas ou du moins très peu.

 Imaginez une Ostrich Plume sans ce  port  floral , retombant  ,   haut de 75 cm , ces épis  floraux ramifié dont les  fleurs roses saumonées sont supportées par de grandes tiges arquées serait d’une grande tristesse.  . Que serait mon jardin sans elles.

Elles apportent du volume et couleur au jardin. Ses longs plumets une fois fanés conservent à la plante un bel aspect avec leurs graines soyeuses . De plus , une fois l’hiver venu les tiges et fruits plumeux devient féérique sous le givre.  

 

Origine : l’espède type Astilbe thunbergii se rencontre dans l’archipel japonais sur les îles d’Honshu et Kyushu où elle est connue sous le nom de Aka= Shoma ( Référence Wikipédia )

 

photos @ lesjardinsafleurdepeau

Voir les commentaires

Rédigé par les jardins a fleur de peau.

Publié dans #astilbes

Repost0

Publié le 2 Août 2013

L'Abitibi  est connu pour ses grands espaces, ses milliers de lacs et rivières, ses forêts d'épinette et de conifères . Nous aimons  parcourir notre pays, notre région , y découvrir des chemins inattendus . Partir en explorateur à la recherche du trésor à rapporter pour nos futures créations …. du petit bout de bois qui deviendra vedette au jardin…

 

 

 97--640x482-.jpg

 

 

 

 

ou peut-être ramasser cette serpentine oubliée depuis l’éternité sur le site d’une vieille mine abondonnée  et qui sous nos couteaux prendra vie

 

005.JPG

 

Ti-coq… notre petit Ford rouge a toujours dans sa boîte de « pick-up » une pelle, un sécateur, de l’eau , bref, le matériel nécessaire au prélèvement dans la nature. Alors, peut-être un « Yamadori » aura lieu.. "yama" veut dire "montagne" et "tori" : prendre mais le premier caractère est utilisé pour n’importe quel sens de "prendre" alors que le second est utilisé uniquement pour prendre dans le sens de "cueillir" : cela veut donc dire "prendre en montagne" à l’exclusion de tout sens pseudo spirituel.

On peut créer un bonsaï en prélevant un arbre dans la nature puis en le travaillant. C’est ainsi que les chinois ont créé l’art du bonsaï. Référence : Parlons Bonsaï


 

IL se peut aussi qu’on y découvre des perles visuels comme ce fût le cas de notre dernière escape dans le fin fond des bois… Un lac d’une eau pure, bleue comme dans les Caraïbes.

 

052-copie-1.JPG

 

Bayma fût la première à s’y jeter à l’eau et à s’y baigner….

 

 

 

 

061

 

058.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Elle est belle notre Abitibi , notre « Bite à Tibi » comme a dit  Raoul Duguay


 096--640x482-.jpg

 

076--640x480-.jpg

 

 

Moi, je viens d'un pays qui a le ventre en or.....C'est tellement pertinent pour cette photo, car ce lac est en fait un profond trou de mine abandonnée 

 

 

 

087--482x640-.jpg

 

J'avoue , il n'y a pas de coraux, mais la clarté de l'eau nous permet de croire pour un moment que nous sommes vraiment dans la mer des Caraïbes


078 (640x482)

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pas besoin d'aller au bout de la terre pour trouver des joyaux, juste ouvrir les yeux bien grands

chez nous.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

www.lesjardinsafleurdepeau.com

Voir les commentaires

Rédigé par les jardins a fleur de peau.

Publié dans #Notre région L'Abitibi-témiscaminque

Repost0

Publié le 21 Juillet 2013

 

 

                                       L'été, les pieds dans l'eau

 

le-ruisseau-blog.jpg

 

L'été,les pieds dans l'eau

Je danse à la vie

M'éclabousse,

Telle une enfant sauvage.

 

L'été, les pieds dans l'eau

Je m'abreuve à la source jaillissante

Je deviens plante

Nourris mes racines.

Sous mes pieds,

Grains de sable

Se métamosphosent en milliers de pétales

Librement virevoltent à mon image.

Mes sens s'ouvrent aux parfums subtils

Des fleurs de champs

Que transporte la brise abitibienne.

 

L'été, les pieds dans l'eau,

Ma tige s'allonge.. s'allonge

S'étend....

J'arrête le temps.

Oh Oui! j'arrête le temps.

D'un geste gracieux, amoureux,

Sans retenue aucune, j'enlève tout ce trop plein

Je deviens dauphin

 M'offre une profonde plongée

Une totale immersion en moi-même.

 

L'été, les pieds dans l'eau

La vague me berce de silence

J'ouvre les yeux,

M'émerveille de la présence de tous ces nuages

Féérie de formes,

Sculptures en mouvement.

Je rie et je  lime un peu par ci un peu par là.

Nourris mes rêves fous

Je deviens plume d'hirondelle

M'envole à tire- d'aile

Dans cet espace sans frontière,

Je m'abandonne,

Je voyage

Je suis ciel

Je suis eau

Je suis terre.

 

                                    Francyne P.


www.lesjardinsafleurdepeau.com

Voir les commentaires

Rédigé par les jardins a fleur de peau.

Publié dans #Les mots que nous semons

Repost0

Publié le 12 Juillet 2013

Certaines petites plantes nous procurent de grands plaisirs…..des bonheurs que l’âme escalade à grandes enjambées de saison en saison.  De petites plantes qui nous forcent à baisser le regard, à se mettre à genoux pour les humer, les photographier .  Ces grands tapis qui nous invitent à s’y prélasser, s'y promener pied nu, sautant d’une pierre a l’autre.

 

 

L’œillet grenat et l’oeillet rose
À l’heure où le baiser se prend
Parfument la main que je pose
Sur mon amour dont l’œil est grand.

 

thym minus et oeillet deltoide

 

Si de mon amour l’œil est triste
L’œillet mauve et l’œillet grenat
En leur parfum qui tant insiste

 

058
Dianthus
Oeillet deltoïde 'Melody'

Thym minus Thymus praecox ssp. arcticus minor .

 

 

 

Raniment l’heure qui sonna
Et le geste qui vient se rendre
À mon amour dont l’œil est tendre.

(Louise de Vilmorin, L’alphabet des aveux, 1954)

 


 

 

=========================================================================


 

 

Dianthus... fleur des Dieux, Symbole  ardent , nous font « cultivez l’accoutumance à la tendresse…

                                           Fleur de Peau

 


www.lesjardinsafleurdepeau.com

                        ========================================================================


Voir les commentaires

Rédigé par les jardins a fleur de peau.

Publié dans #Au jardin

Repost0

Publié le 8 Juillet 2013

 

 Ce matin, café à la main, je me promenais au jardin,  les yeux presque encore à moitié fermé gardand précieusement entre les paupières  les effluves du  dernier rêve de la nuit. J'hésitais à ouvrir complètement les yeux de peur que ce dernier   s'évapore. Vous savez , ce genre de rêve auquel on s'accroche, qu'on se refuse à laisser se dissiper sans en connaître le dénouement....


Dans ce rêve, j'étais vieille , très vielle, une chevelure « amabilis »  « aromatica »  citriodorus , elle n'était pas de ce communis cinerea mais d'un superba  alba... J'étais constamment penchée ici, agenouillée là au dessus de verdure.  

 

Tout dans ce rêve était couleur, odeur, fleur.  Et puis, tranquillement, pas à pas , la rosée sous mes pieds me ramenait dans une semi-  réalité.... Vous savez, ces moments oû on ne sait plus si on rêve encore ou si nous sommes réveillés... Pourtant, je n'y voyais encore que tiges, pétales, sépales et  calices... 

 

  Alors, seule avec moi-même,à l'aurore de cette journée naissante,  je me suis assise au banc des amoureux , et j'ai tracé sur mon propre visage un sourire, un très grand sourire sachant que je jardinerais  longtemps... très longtemps....et ce longtemps après que mes cheveux aujourd'hui rouge soient devenus blanc.


1-le-banc-des-amoureux-mi-juillet.JPGLysimachia nummularia 'Aurea' est une plante que j'adore et que j'utilise beaucoup au jardin. Elle éclaire mes aurores  . Une vivace rampante à feuilles rondes, d'un jaune doux, devenant jaune-verdâtre ou vertes sous un couvert dense, permer de réaliser des contrastes intéresants avec des plantes au feuillage plus sombre comme sous cette hydrangé Annabelle.  En été, des fleurs jaune vif apparaissent à l'aisselle des feuilles. Une  plante rustique, facile à cultiver, la lysimaque peut vite devenir envahissante, et cela quelque soit l'exposition ou la nature du sol.
Elle aime un sol riche assez humide, ensoleillé ou à mi-ombre.

 

 

Corps de papier 

 

Si je savais dessiner

De mon pinceau,

Je tracerais

Élargirais

Ton sourire

 

Si je savais dessiner

Je ferais danser,

Valser,

Dans le creux

De tes yeux

Raviverais la flamme

De tes rêves inavouées

En un brasier incontrôlable,

Incontrôlé

 

Si je savais dessiner,

J’effacerais cette lourdeur

De tes épaules

Déposerais ton fardeau

Dans un champ de fleurs

Aux mille couleurs,

Envoûtantes saveurs.

 

Si je savais dessiner,¸

Je te peindrais,

Le pied,

Le cœur léger,

Laisserais flotter

Librement,

Tes cheveux au vent,

Allégés de pensées.

 

 

Si je savais dessiner

Je te ferais vivante

Non figée

 Sur du papier glacé.


 

                                                                                                        Francyne Plante

 

www.lesjardinsafleurdepeau.com

Voir les commentaires

Rédigé par les jardins a fleur de peau.

Publié dans #Au jardin

Repost0

Publié le 26 Juin 2013

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Un soleil radieux

Une brise lègère

Caresses des Dieux....


                       J.Pelletier

                                       -------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

Mon jardin secret

à éclos ses plus belles fleurs

Couleurs de Passions

                               F. Plante


---------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

J'ai souvent rêvé de voyage,d'

Amazonie, en fait c'est un vieux rêve de jeunesse... Aujourd'hui, l'Amazonie est venu à moi, chez moi, dans ma cour, dans mon jardin... Je me suis promené à travers les pétasites géantes, en fait, je devrais peut-être dire , je me suis frayé un chemin à travers les Petasites japonicus Giganteus,

 

petasite, boutique... (800x600)

 

  les  Matteuccia struthiopterisles fougères à l'autruche les Darmera peltata .

dermera-peltata.jpg

 

  En enjambant tendrement, délicatement les myosotis, j'ai eu souvenir de mes jeux de marelle dans la cour de récréation ... et puis, je me suis prêtée au  jeu,  sautant à cloche-pied sur les cases de béton  , espérant que de l'autre côté  du parcours je retrouverais  la case « ciel » de mes septs ans.  

 

032.JPG

 

 

À chaque pas que je faisais , je laissais derrière moi des perles d'eau venant ajouter à l'humidité ambiante.... et puis... il y a eu la rencontre avec  les Iris germanica, je m'y suis reposée sous la brise légère et  je me suis dites: Fleur de Peau, tu n'as pas à traverser la terre pour voir  la jungle tropicale...elle te coule dans le dos...

 

iris-Germanica.JPG

.

 


J'ai humé l'odeur des Hesperis matronalis  , cette magnifique Julienne des dames , plante dressée produisant des grappes de nombreuses fleurs lilas à 4 pétales, très odorantes .. et Dieu que tout était beau et que tout sentait bon.

 

025.jpg

 

034.JPG

 

 

J'ai encore l'odeur

De ton parfum qui voltige

Tout autour de moi

                         

 

www.lesjardinsafleurdepeau.com

Voir les commentaires

Rédigé par les jardins a fleur de peau.

Publié dans #Au jardin

Repost0

Publié le 4 Avril 2013

L'an passé à pareil date, nous étions au jardin, les travaux du printemps étant commencé. Certes, nous étions un peu empâtés des effets de l'hiver passé au chaud dans l'atelier et nous ressentions les effets des courbatures. Tout à coup , ces muscles endoloris deviennent un souvenir heureux.


Les années passent et ne se ressemblent pas.

 

Nous garderons dans nos mémoires de 4 avril 2013 où la neige loin de fondre, s'accumulait encore et encore.


 


 

Moins la saison de jardinage est longue, plus on apprécie la beauté des fleurs

 


 

 

 

 

Je regarde par la fenêtre, j'entends le vent siffler, la neige qui tombe presque en verticale, je lui tourne le dos et retourne me blottir au chaud dans l'atelier.

À défaut de pouvoir sortir les pelles et les sécateurs, j'enligne les tubes de peinture , m'évade et rêve de printemps, de narcisses et de perces-neiges.

 

l-initation-.JPG
Le thème de la féminité a toujours été la source , l'essence et le moteur
du travail de l'artiste multidisciplinaire Francyne Plante .
Elle dira : comment en tant que femme en faire autrement... Et
puis, il y a d'enfoui dans mes mémoires tous ces contes, légendes
chargés de symboles qui peuplent mes rêves et ne demandent qu'à
s'exprimer sur la peau de la pierre, de la terre. Loup, corbeau, aigle, chevaux, plumes, cavalier sous mon couteau et pinceau s'éveille

 

Oeuvre disponbile à notre Galerie en ligne  en ligne ou sur place Au jardin à fleur de peau

Voir les commentaires

Rédigé par les jardins a fleur de peau.

Publié dans #nos sculptures - nos créations

Repost0

Publié le 24 Mars 2013

Pendant que l'hiver semble s'accrocher avec toute son ardeur et sa blancheur au jardin, l'atelier chauffe à bloc.

 

Le Shaman de la forêt


Étant avant tout un sculpteur en taille directe, avec cette pièce, je suis totalement sorti de mon confort afin d’expérimenter plusieurs médiums  à la fois. Je me suis servi de plâtre, d’argile synthétique, de bois et d’un bloc d’argile mi- séché, mi- humide.


Je me suis lancé dans une aventure technique et artistique. Tout comme on dit en jargon Québécois « dans un no-ware » alors, ne sachant où cette épopée allait aboutir, ni quelles surprises j’allais rencontrer , j’ai écouté mon instinct, mon Shaman intérieur , je me suis prêté au jeu de l’exploration, de l’expérimentation et j’ai adoré.  


Je dois avouer que je suis passablement fier du résultat final.  Qui dit taille directe dit : soustraction. En 35 années de sculpture, mon bilan actuel serait plutôt en « reste » tandis qu’avec l’argile synthétique, j’ai travaillé par addition…. de quoi revenir à un équilibre artistique. Bref! tout le contraire de mon expertise. J’ai découvert tout un monde à exploiter.  Je ne vous cache pas que beaucoup d’idées bouillonnent dans ma tête… de quoi faire fondre toute cette neige qui s’accrochent au jardin.


Histoire à suivre.


Jacques Pelletier

 


Le shaman de la forêt

Oeuvre disponible www.lesjardinsafleurdepeau.com

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En feuilletant un  recueil de poésie de Jacques oublié sur des tablettes depuis belle lurette,  d'un  âge probablement aussi vieux que l'addition de ses  expériences de sculpture , je me suis arrêtée sur un texte que j'ai trouvé d'actualité et que je vous partage.

                                                                                                                                                F. Plante

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Ronde à mon imagination

 

Tu es surprenante imagination !

Tu es sur le corsage d'une belle femme

Où dans la fosse de la malédiction;

Dans des recherches nouvelles, ta vie s'enflamme .

 

Parfois tu brises et mon coeur et mon âme

Sans prendre garde de crier : « attention ! »

Tu es surprenante imagination!

Et ta fureur se passionne et se pâme...

 

Dans des recherches nouvelles, ta vie s'enflamme,

Savourant la bonne ou malsaine action...

Tu sommeilles dans la glace et dans la flamme;

Vagabonde, tu vas sans réparation...

 

Tu es surprenante imagination !

 

Extrait de: La cathédrale inachevée1965.

Jacques Pelletier

 

www.lesjardinsafleurdepeau.com

Voir les commentaires

Rédigé par les jardins a fleur de peau.

Publié dans #nos sculptures - nos créations

Repost0

Publié le 8 Mars 2013

Comme vous êtes plusieurs à être aussi emballés que moi par cette expérience de salade immortelle....

 

Tout comme lorsque  j'étais enfant

Je me hissais  sur la pointe des pieds

Pour voir sur le comptoir

La magie opérer

Dans les bocals de verre

Que ma mère avait l'habitude

D'emplir d'herbes fraîches

Tout comme lorsque j'étais enfant

J'ai hâte à demain

Pour m'écrier: Maman, la salade a sorti sa tête.

 

Voici les vedettes 3 jours plus tard.....laitue 2

laitue-1.jpg

 

                            En ce qui concerne le céleri, quelques tiges timides se pointes

 

     ________________________________________________________________________________

 

Semer des caresses

Entretenir le plaisir

Récolter la tendresse



F. Plante
__________________________________________________________________________ Pour connaître le début de l'histoire :  Une salade immortelle 

    

www.lesjardinsafleurdepeau.com 

Voir les commentaires

Rédigé par les jardins a fleur de peau.

Publié dans #Au jardin

Repost0

Publié le 5 Mars 2013

On rêve tous d'immortalité.... chacun à sa façon.... Pour nous les jardinières, ces  rêves se dessinent  de  plantes fleurissant l'été durant, d'arbres traversant les siècles...de vivaces s'épanouissant de saisons en saisons....et bien entendu, de nous, aux cheveux blancs heureuses pour l'éternité dans notre royaume aux couleurs de jeunesse éternelle....

 

Le soleil de nos jours pâlit dès son aurore,
Sur nos fronts languissants à peine il jette encore
Quelques rayons tremblants qui combattent la nuit ;
L'ombre croit, le jour meurt, tout s'efface et tout fuit !

Extrait: Alphonse de LAMARTINE   (1790-1869)

 

 

 

Dernièrement, en navigant sur internet, je suis tombée par hasard sur un article tiré de la page Les amis de la terre et de la vie ... . le genre d'article qui me  fait dire . et bien.. faut que j'essaie ça...  J'ai trouvé la coupe de Jouvence dans une salade immortelle!

 

Cet article disait:

 

« Je parie que beaucoup d'entre vous jette la souche de la laitue .
Jusqu'à récemment, tout comme moi! 
Puis je suis tombé sur cette article très intéressante en ligne sur la repousse du morceau restant.
C'est simple: Couper la fin de votre laitue ...et la mettre dans un peu d'eau (environ un demi-pouce). Changer l'eau à to
ut les jours.
La laitue repoussera très rapidement.

Mais ne vous sentez pas limité a la romaine.
Cette technique peut également être utilisée avec les oignons verts et le céleri

Et oui.. je me suis reconnue parmi ceux, celles qui nourissent leur compost de salade et céleri. Alors, je me suis précipitée dans mon frigo pour tailler le rognon d'une salade romaine et d'une laitue iceberg fraîchement achetée.. Pas question d'attendre qu'elles soient mangées.. et Hop! dans un plat d'eau....

Et ça marche !     
                 
     Laitue romaine après une semaine, elle se déchaîne à vive allure...Elle croit à vue d'oeil....
salade (6) (604x800)   Comme l'histoire ne dit à quel hauteur couper, j'ai testé tailler court et après 3 jours on peut voir des petites pousses,
 salade--5---604x800-.jpgAu fur et à mesure que la pousse centrale grandit, je taille les parties extérieures brunes .. hop! au compost...
salade--2---604x800-.jpg                            Hier, j'ai tenté l'expérience avec le céleri.. histoire à suivre...
Et maintenant, je ne rêve plus de temps ou je pourrai manger de la salade fraîche et auto-produite l'année entière..... d'ici quelques jours je pourrai déguster une salade romaine et germination..Un peu d'huile de carthame, de jus de citron, de moutarde de Dijon, d'ail , de sel aromatique et quelques croûtons. Salade lègère , économique et rafraîchissante.

     Histoire à suivre   Quelques feuilles de plus... :  pour mes résultats avec le brocoli, le céleri.........


Voir les commentaires

Rédigé par les jardins a fleur de peau.

Publié dans #Au jardin

Repost0