Filles de la terre : âmes du jardin

Publié le 8 Février 2011

Le sang qui coule dans les veines de la pierre coule également dans les miennes.... elle et moi ne faisons qu'un .... nous cohabitons étroitement... elle est partout ... dans notre  jardin.... dans notre maison... dans notre atelier.... dans mon coeur, mon âme et notre  esprit....

 

Contemplant une pierre

L'idée jaillit de la forme

Matière et Esprit

                        Jacques P.

 

 

Coule dans les veines de Filles de la Terre une histoire, certains chapitres parlent d'elles...des femmes que j'ai croisées au long de ma vie, de mes soeurs de coeur, de mes soeurs de sang et  d'autres de moi...et de maintes  amies qui ont suivies sa transformation et sa naissance. 

 

Il y a eu le début.... Où la pierre était tout simplement un gros amas de cailloux....de plus ou moins 1 tonne 1/2...

dscn5010

..

 

Et puis ces moments de silence où j'attends que la pierre « me parle »...ou je tourne et tourne autour, la scrute presque à la loupe, où nous nous étudions l'une l'autre...tentant de voir une forme jaillir ici et là....

dscn7717

 

Et le moment où l'ombre projette une image... je  pense voir quelque chose et ce n'est que des plis de

 schiste dans la pierre... à la surface , trop fragile.  Et puis le lien se tisse peu à peu, elle se dévoile , je l'apprivoise. Ce qui au début de l'histoire était un gros caillou à maintenant un visage qui se dessine peu à peu..qui prend les traits de femme....

 

dscn7810

 

dscn7811

Est ce mes propres émotions que j'inscris à coup de marteau dans cette pierre ou si c'est elle qui me prend d'assaut... Chose certaine à ce stade ci je n'ai aucune idée de l'endroit ou  je m'en vais.... mais j'y vais....

On dit que dans la sculpture il y a 2 % de talent et 98 % de sueur.... Je ne sais pas non plus c'est qui ce « ON » mais je sais par contre qu'il n'a pas tord.... Alors, je prends tout mon temps rien ne presse....elle attendait enfouie au sol depuis des millions d'année elle attendra donc encore afin de ce qui a l'air du moment d une face de clow prenne une forme humaine.

 

dscn7812

 

 

 

Certains pensent et disent que la pierre est un minéral sans vie.... Alors je leur dis: : Vous n'avez jamais humé de près une pierre..... .. Le temps souvent s'arrête , s'éternise , n'a plus aucune importance... ou fais de grands bonds... Les chapitres s'inscrivent les uns après les autres... L'âme de Filles de la terre résonne en moi...assise là tranquillement à « rochée » après un petit bout de nez qui refuse de prendre vie, je pense à toutes ces femmes , ces soeurs qui ont croisées ma vie . Quelques bout de pierre lâchent prise , deviennent poussières. et tout s'allège.

 

dscn7824

Tranquillement.. coup de lime après coup de lime.. le travail avance... l'oeuvre prend forme....les filles prennent leur place...

... les chevelures commencent à se dessiner, à se découper et à s'entremêler...

Pour l'instant les sablages ne sont pas faites... chaque chose en son temps... lorsque l'inspiration sera à ce stade , je déciderai où seront les textures, les lisses ...dscn7914J'avance pas à pas...j'ai tout mon temps...elle aussi.... le bonheur avec la pierre c'est qu'elle ne nous bouscule jamais...elle est la patience incarnée, elle a l'éternité devant et derrière elle. 

 

  À un moment donné où j'étais concentrée sur la tache à accomplir ... de la visite silencieuse s'est glissée sur mes outils m'obligeant à prendre un repos.... et à me souvenir qu'entre la terre et la pierre ....il y a le ciel....

Une question s'impose.... combien de temps peut-il survivre en plein hiver ...
Chose certaine ce papillon ne craint pas le danger ... se sait-il pas qu'il s'est posé sur un tranche-ailes......dscn7910.. Sculpter des feuilles et des ailes  m' a fait penser que  le printemps revient toujours année après année... Il me faudrait des millions de vies pour pouvoir voir les multiples  printemps qu'à vu cette pierre.  Que de transformations elle a vu,               

 

 

dscn8311

 

Jadis comme ce roc

Mains sur mon corps de pierre

Tu sculptes ma vie

 

Je goûtes tes formes

Salive chaque coup de lime

Touche ton essence 

 

On me dit morte

Espèce minérale sans vie

Qu'on me touche pour voir 

 

Libre de créer

Couteau en main, plume dans l'autre

Moments d'extase.  

                                  Francyne Plante                

 

 

Et puis est venu le temps pour elle d'aller respirer l'air frais . Je me souviens encore, c'était un dimanche, un 31 mai, jour où tous les éléments avaient décidé de se relayer dans l'espace - temps  où elle a traverser de l'atellier à son socle permanent au jardin.. Pluie, neige, grêle, sous un soleil timide , toutes les émotions climatiques y sont passées..

 

filles de la terre sculpture francyne 4

 Et depuis Filles de la terre est une âme présente au jardin, elle regarde  passées les saisons et m'a dite aujourd'hui que le printemps reviendra encore .... bientôt....

 

filles de la terre, salix hakuro nisiki, la liseuse

 

                                                                                                                                   Francyne Plante                                             

Rédigé par les jardins a fleur de peau.

Publié dans #Les âmes du jardin

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Gisèle Lavoie 14/02/2011 15:47



Je suis sans mots   un poème à l'amour quel beau cadeau pour la Fête de l'amour à toutes les Filles de la
terre.


Je t'aime


Merci Francyne xxx


 



les jardins a fleur de peau. 14/02/2011 22:45



à toi Gisèle, fille de la terre, je te souhaite une magnifique journée en ce jour de fête de l'amour.... Je t'aime aussi. Francyne